Le Jeu

La légende veut que le paintball soit né vers 1979, en Australie. Dans le bush, les fermiers se servaient de lanceurs à ressort tirant des billes d’encre indélébile destinées à marquer le bétail. Lors du marquage, un fermier marqua un collègue qui riposta aussitôt, le paintball venait de naître.
Très vite, le jeu prit de l’ampleur et un équipement spécifique fut conçu pour la pratique régulière de ce nouveau sport. Le paintball s’exporta aux Etats-Unis dès la première année, ainsi le premier tournoi vit le jour en 1981, évoluant jusqu’à aujourd’hui à une internationalisation des rencontres.
Le jeu arriva en France en 1990, par le biais de boutiques de jeux. Des clubs et des ligues régionales se sont créés, permettant la mise en place de tournois locaux et régionaux.
Le paintball est un sport à mi-chemin entre la balle au prisonnier et une partie d’échec: Deux équipes s’affrontent pour récupérer le drapeau situé chez l’adversaire et le ramener dans sa zone de départ.
Les joueurs sont équipés d’un marqueur propulsant des billes de peinture (en fait de la gélatine colorée). Dès qu’un joueur est touché par une bille, et que celle-ci a éclatée sur lui ou son matériel, il est éliminé de la partie en cours, et attends la prochaine partie pour jouer. C’est le côté balle au prisonnier.

Le paintball est un sport d’équipe. De ce fait, il y a une statégie à adopter suivant le terrain (forêt, speedball…), et les places des joueurs (attaquant, couvreur…): Qui va tenter de prendre le drapeau ? Qui va l’aider ? Qui va attaquer l’équipe adverse au même moment ? C’est le coté jeu d’échec.
Des championnats régionaux ou nationaux ainsi que des tournois privés ont lieu chaque mois dans différents états.
Les Championnats du Monde par équipes de 7 joueurs ont lieu tous les ans en juillet et en octobre en Floride (équipes de 5 & 10 joueurs).